Salam les kheys

J’ai décuvé d’hier et je vais d’abord répondre à vos questions avant de reprendre :

– Je ne suis pas kikoo jap, je regarde des vrais animés, pas des merdes genre Dagashi Kashi ou autre truc de

– Non, je n’ai pas de problème d’alcool. Je ne bois jamais chez moi, seulement quand je sors ou quand je suis en vacances. Dites vous que j’ai bossé dans une entreprise affreuse pendant 1 an et que je comptais fêter dignement ma liberté. Ce voyage a été une grande fête en permanence et bien que je me sois mis de sacrés mines je suis pas alcoolique pour autant

– Du cul, il y en a. Mais je vous fais le récit chronologique de mon séjour, ça n’aurait aucun sens de vous sortir du cul dès le début sinon vous profiteriez pas du récit du séjour. Mais je vous promets que vous allez bien vous marrer

– Aogikahara, la forêt des suicides, j’ai voulu y aller mais comme c’était 20 fois trop relou par transport j’ai voulu prendre une bagnole. Comme c’était 20 fois trop cher de louer une bagnole j’ai cherché un autre moyen. J’ai rencontré un américain qui voulait y aller mais cet enfant de putain m’a claqué dans les pattes du coup j’ai pas pu y aller.

– Mont Fuji, je n’y ai pas mis les pieds. Un de mes potes est japonais et il m’expliquait que c’était assez décevant mais qu’il faut tenter quand le temps est clair et parfaitement dégagé. Or bien qu’il fasse super chaud au Japon c’est pas une garantie pour avoir un ciel dégagé à la perfection, surtout au delà de 3000 mètres d’altitude. Comme j’y suis allé quand les typhons commençaient j’ai pas cherché le temps allait être dégueulasse 9 jours sur 10. Je me suis rabattu sur d’autres panoramas et je ne suis pas déçu de ce que j’ai vu (comme ce que je vous ai montré de Kita Kamakura)

– Je ne suis plus au Japon, je suis revenu le 31 août complètement déphasé mais je compte bien y retourner un jour. Je vous donne mes adresses fétiches, libre à vous de vous en servir ou non quand vous vous rendrez la bas (si vous en avez un jour l’opportunité)

– Ecole de japonais : j’y connais absolument rien donc je peux pas vous aider. Ma compréhension linguistique du japonais c’est des mots très simples mais je pense pas avoir plus de 300 mots de vocabulaire. En revanche durant mon séjour j’ai appris les Hiragana et Katakana et c’est super pratique pour se repérer. C’est le seul conseil que je peux vous donner, pour vous entraîner téléchargez un clavier japonais sur votre téléphone. Ça vous sera utile pour les retenir

– Si vous aimez bien les chansons que je fais je vous les résumerai toutes dans un post unique à la fin du récit, si ça vous chante