[RISITAS] Je suis parti seul trois semaines au JAPON

L’auteur

Auteur: Rouxblard

Topic: [RISITAS] Je suis parti seul trois semaines au JAPON

Le Risitas

Ce qui va suivre est vrai à 90%, je romance une partie du récit pour aller plus vite et rendre certaines situations plus intéressantes. L’essentiel est vrai, seules quelques transitions sont légèrement romancées.

Bonne lecture les kheys ! :ok:

—————————————–

LE GRAND VOYAGE

Je suis sorti du bureau, j’ai dis au revoir à mes collègues, je monte dans la navette de l’entreprise et au moment de quitter le site où je travaillais je sais que je suis libre : c’est la victoire

J’ai tenu 1 an en alternance dans une ambiance affreuse à me faire trainer dans la merde par les enculés de ma hiérarchie mais l’argent (toujours l’argent) ma donné la force de continuer tout ce temps et grâce à lui je vais réaliser un mes plus grands rêve d’enfant : aller au Japon

J’ai retiré mon costard trempé de sueur en ce début de mois d’août, jeté ma cravete, fait ma valise et me voilà prêt pour le plus grand moment de ma vie. 3 semaines tout seul à l’autre bout du monde avec 2000€ en cash pour me faire plaisir

Sans savoir parler japonais
Dans le Airbnb le moins cher que j’ai trouvé
Avec un trajet avec escale à Pekin

Je me prépare mentalement avant ce pélerinage en enfer qui me conduira vers l’eden

Mais c’est l’heure d’aller dormir, tout est prêt pour le grand voyage, plus qu’à me lever dans les temps

Musique d’ambiance pour vous mes kheys https://www.youtube.com/watch?v=xTo79sPCVXA

Au final j’ai manqué louper mon avion après un trajet chez moi (Paris XV) – Roissy dans la panique mais j’y suis, dernière clope salutaire et je m’embarque avec Air China pour le Pays du Soleil levant

Pour situer les choses je vous propose un premier épisode du Dessous des Cartes von Jean Christophe Rouxblard

Collé au hublot prêt à niquer tout l’archipel je me sens invincible, rien ne pourra gâcher ce voyage

Puis arrive mon voisin d’avion, un chinois MASSIF

– Hello

– 用酱油春卷,请

A peine installé il sort les Pringles, les gateaux, sa DS et un pot de foie gras. Ses premiers reflexes ont été de tremper son doigt dans le pot, de le prendre en photo, de l’envoyer à un mec sur son Huawei (Foxcon http://image.noelshack.com/fichiers/2016/25/1466715116-risitas139.png) puis de téléphoner avant que l’avion décolle en me hurlant dans l’oreille

Là je comprends que 11h à côté du même gars sans pouvoir fumer va être un calvaire

9000 km, 11h de vol, 6 glaviots sur l’acoudoir, 15 aller/retour aux toilettes, 89 ronflements dans mon oreille, 542 insultes en chinois et 12 tentatives de meurtres évitées de peu le tout avec un écran de télé qui ne fonctionne pas

Je suis pas passé loin de devenir fou mais j’avais encore la présence d’esprit de me dire que si je touchais à un cheveux de ce mec avant d’atterrir en Chine je finirai comme les tibétains et qui se souvient des tibétains en plus ?

J’étais au bout de ma vie quand soudain

“This is your captain speaking we’re arriving to Beijing International Airport, fasten your seatbelts”

Je suis bientôt séparé du pire être humain du monde et bientôt ma première clope en Asie

On commence à descendre

10 minutes

20 minutes

45 minutes

1h

Là je me dis bordel de merde qu’est ce qu’il se passe on vient de passer 7 couches de nuage j’ai le nez collé à la vitre et je vois absolument rien qu’est ce qu’est que ce …

Intérieurement je hurle en japonais comme les méchants dans les anime quand le héros vient leur éclater leur race en sortant une technique secrète surpuissante

Je suis resté la tête collée au hublot pendant 40 minutes et je n’ai pas vu à un seul moment le sol

Je vous jure les kheys la visibilité par le hublot c’était ça

La légende était donc vraie, Pékin est l’antichambre du cancer des poumons

Je suis à Pekin, 6h heure locale, pas un chat dans l’aéroport. Je passe l’immigration, me fait confisquer mon briquet et part patienter 3h devant ma porte d’embarquement

Il commence à faire soif mais évidemment je n’ai pas de yuan, en dépit de trouver une zone fumeur j’ai au moins trouvé une fontaine publique pour m’abreuver

A peine je commence à boire que je vois les chinois sur les autres fontaines en train d’avaler le goulot, cette vision d’horreur combinée au goût de l’eau de Pekin et à mes souvenirs de documentaires Arte complètement stone sur la qualité de vie en Chine me met en panique

Je monte dans l’avion pour Tokyo prêt à affronter la partie civilisée de l’Asie … Moyennant 1h de retard à l’aéroport de Pékin

Deuxième épisode du Dessous des Cartes

Il est 13h, je suis arrivé à Tokyo – Narita, maintenant va falloir aller à Tokyo – Tokyo et l’aéroport est quand même à 80 bornes de Tokyo même

Je retire mon sac à dos et l’ouvre pour sortir une pochette dans laquelle j’avais pris le soin de ranger tous les itinéraires qui me seraient utiles

Evidemment je l’ai oublié sur mon bureau en partant

Je me retrouve donc comme un débile face au plan du métro

Bon, va falloir se démerder maintenant et sans plan préalablement imprimé ça va être un bordel pour trouver mon airbnb

J’évite d’y penser, première étape s’acheter un briquet, fumer une clope tranquille, éponger sa sueur du fait des 40 degrés avec 120% d’humidite puis direction le métro pour la grande aventure

——————————————-

Je vais continuer demain, dites moi si vous avez aimé pour savoir si je dois continuer ou non. Salam à vous mes kheys