Chapitre 15

Tu viens d’envoyer bouler la grognasse, t’es fier de toi

Tu ne seras plus sa kahloucha

Tu peux enfin profiter de ton foyer

Même si le taf te prend toujours autant de ton temps

D’ailleurs la grossesse avance et Leila prend du caractère avec le temps

Tu connais toujours pas le sexe du petit mais t’en a rien à foutre, tu veux avoir la surprise

“Du POULET”

“Oui oui”

“Avec de l’harissa”

“Bien sûr”

“Du coca aussi”

“Evidemment”

“Verse le coca sur le poulet”

“Pense à ton diabète”

“JE VEUX DU POULET AU COCA”

“Comme tu veux”

Bref la grossesse est très mouvementé mais tu vies bien la chose

Tu te vois déjà dans 1 ans, péter de thune et un bébé dans les bras

Ton descendant

Celui qui portera ton nom, porteur de tes gènes et flambeau du futur

DRING DRING

“Célestin c’est mon père”

“Allô Célestin, ma fille est enceinte on part pour Israël bientôt avec son frère, je veux la voir avant qu’elle accouche ! ”

“Ouais bien sûr pas de problème”

Vous partez donc en direction le Sud, le plein de mazout offert par les voisins

Nom de dieu le nombre de fois où t’as dû t’arrêter pour que madame puisse faire pipi

“Avec tout le liquide que tu dégages t’abreuverais un village éthiopien”

“rigole pas de leur famine”

“Du calme j’ai acheté le dvd fait par les frouz, j’y pige rien mais j’ai donné”

Vous arrivez paisiblement vers le village

“Shalom Célestin”

Le frère te prend dans les bras, malgré son ambition de faire de toi un “coéquipier” dans le fond c’est quelqu’un de cool

De toute façon vu ton passif, même un sioniste pilote de F-16 habitué des missions houleuse à Gaza serait un mec cool

La famille voit le ventre de Leila, vous passez la semaine ensemble

Ils partent vers l’Aéroport de Djerba, toi et Leila vous remontez vers Bizerte

“C’est étrange comme quoi tout semble me ramener vers le village

ça me perturbe”

“Tout nos proches sont ici, on va souvent revenir ici de toute façon”

Tu sentais l’aura de ta mère dans la ville, tu la voyais pas mais son odeur de charognard rôdait. Elle a marquer à jamais ton esprit cette chienne

Tu l’oublieras, maintenant tu fais ta petite vie tranquille

“C’est calme, c’est trop calme putain”

“Qu’est-ce qui t’arrives ?”

“Tout se passe bien, c’est pas normal bordel”

“Tu devrais en être heureux plutôt que de te plaindre”

“Leila, la vie c’est comme la télé avec un long programme bien chiant que tu peux pas zapper, le bonheur c’est la pause pub ”

“Calme-toi tu te prends trop la tête”

Soudain un véhicule s’approche et vous bouscule, la voiture fait un tonneau dans le sable de la route

Sachant que c’est presque un devoir d’où tu viens de pas mettre la ceinture en roulant tu douilles comme pas possible, t’as une putain de douleur à l’épaule

Tu sors du véhicule en titubant

“ENCULER REVIENS, SOIT UN HOMME SALE CHIEN

FINI TON TRAVAIL !!!”

La voiture repart, elle était sans plaque et vitre teinté

C’est courant dans le Sud, des voitures transportent des armes souvent pour les extrêmistes

“Extrêmiste”

Tout prend son sens

Tu te forces à rester conscient malgré la douleur de fou sur ton épaule

“Leila ! Leila ! ”

“Célestin…”

Dieu merci elle est vivante

“Tout va bien ?”

“Je saigne, Célestin j’ai mal au ventre…”

NON

Tu repars vers la route pour stopper un véhicule

– ELLIPSE DE LA MUERTE –

T’es à l’hôpital, tu sais plus vraiment ce qui s’est passer, t’attends juste le médecin

“Mr. Célestin ?”

“Oui.. Abrégez et aller au but”

“Très bien, vôtre épaule eh bien, nous avons tenter de la réparer, nous avons fait de nôtre mieux mais le mal est fait, même si on continue les soins qui vous aideront à aller mieux c’est certain, vous serez handicapé de vôtre épaule droite à vie”

Handicapé…à vie

“Leila, elle va bien ? ”

“Oui elle va bien mais…
le choc mêlé à la durée du trajet jusqu’ici…”

“Elle est quand même pas handicapé elle aussi ?”

“Pas du tout, mais…”

“Abrégez bordel, elle va bien vous avez dit”

“Le bébé est mort”