[RISITAS] Comment mon père a perdu son meilleur ami

L’auteur

Auteur: Tintonic

Topic: [RISITAS] Comment mon père a perdu son meilleur ami

Le Risitas

Alors les kheys j’vais vous narrer l’histoire de l’amitié entre mon père et son meilleur ami, nofake ce genre d’histoire vous apprendra que les potes>meufs

T’es un jeune bédouin du Maghreb, et t’as 6 ans

Ton père t”as toujours dit de ne pas te mélanger à la plèbe, parce que oui t’es un campagnard mais péter de thune

Toi tu l’écoutes pas , t’es un vrai thug tu traînes avec les fils d’ouvrier de l’école, t’es plutôt sociable malgré une légère timidité, tu te fais un groupe de pote dont un qu’on va appeler : Hassan.

Hassan c’est un bon gars, son père est épicier
Quand tu vas chez lui tu te gênes pas pour te servir. Il a toujours su te comprendre quand t’avais des problèmes et contrairement aux autres il s’en branlait que t’étais péter de thune, il n’a jamais rien de demander de toi “pas même une moitié de datte”

C’est donc naturellement que tu deviens proche avec lui, avec le temps ton père l’appelle même “fiston”

Cependant toi t’es pas vraiment proche de sa famille, t’as salué quelque fois son père mais sans plus t’as jamais trop traîné avec sa famille

Le temps fait avancer les choses, t’es maintenant au collège et toujours aussi ami avec lui, vous découvrez ensemble le disco mais pas le sexe et touti touti c’est haram ça

T’façon en plus à la télé tu captes que les chaînes italienne catho, puis Hassan t’as dit que chez les frouz ça montre des nichons à la télé

Les fils de chien, quelle pays de kouffar

Grâce à “baba” tu es plutôt bon en maths et en général alors t’as des bonnes note du coup t’aide Hassan à l’école. Tout les deux vous avez les meilleurs note du collège

Ton père suite à vos résultat du diplôme du bled, il vous offrira même un voyage….dans un hôtel dans le sud du pays, faut pas déconner t’es encore mineur et puis quoi encore ?

T’aurais bien voulu aller en Lybie, le bled est sympa, pas cher puis Kadafi a l’air d’être un bon président tout ne présage que du bon pour le pays

Trois semaine dans le sud

Les palmiers, l’eau cristalline, la bonne bouffe, les massages, les soirées disco entre pote les vacances de ta vie

Hassan s’y plaît, il te remercie chaleureusement, au début il voulait pas mais t’as insister comme un porc pour qu’il vienne, le menaçant même de racheter sa baraque et de la raser pour en faire un élevage de mouton, vous êtes des frères bordel de merde et ensemble vous avez baiser tout le collège avec 19,8/20 au brevet.

Le système éducatif de ton bled est le plus pourri sur terre, trop facile et trop de vacance pourtant ils galèrent tous

Après de superbe vacance, tu reviens chez toi c’est tonton Boubakar qui vous ramène il fait un peu la gueule tu comprends pas.

T’arrives chez toi, ton père n’est pas là pour te saluer

Boubakar te conduit dans la chambre des parents, il est au lit tout jaune

“Il a besoin d’un rein”

“Quoi ? PREND LE MIEN BABA”

Il te regard épuisé

“Non mon fils, c’est déjà trop tard, dans la famille on a des problèmes de rein, je n’veux pas de ton rein garde-le pour toi”

“Il faut se déplacer en dehors du pays pour se soigner, je ne peux pas partir trop longtemps et vous laissez seul ” *tousse*

“Demande un rein, on a plein d’argent nooon ?”

“Mon fils, l’argent est un cadeau sur terre, si de ma faute quelqu’un meurt parce que j’ai un plus gros compte en banque que lui, je m’en voudrais à jamais”

Il avait des machines autour de lui, tu découvrais la dialyse

“Ton père t’a cacher la maladie pour que tu réussisses tes études et que tu ne te soucis pas de lui”

Il mourra dans la semaine qui suit

T’as 15 ans et déjà plus de papa
Mais il te reste une maman

Bien évidemment Hassan est là, toujours à te soutenir, il viendra même des fois le matin pour te promener, t’emmener dans des bleds paumé dont ta jamais entendu parler, à chaque fois que tu commençais à faire la gueule il te racontait une blague ou faisait une connerie

“J’veux m’barrer loin, refaire ma vie en Lybie”

“Mon frère c’est dur mais vie putain, vie avec ça, t’as rien vu venir on s’en fou, t’as honoré ton père en réussisant le brevet maintenant continue et aie le bac, trouve-toi un emploi digne et fructifie tout le flouz pour qu’il soit fier de toi !”

Tu lâches une larme, bordel de merde, ce mec est un vrai khey son coeur est noble.

Tu décides de poursuivre tes études, tu vies le PRESTIGE

Le jour de l’enterrement, tu deviens une petite pédale pucelle
à part chialer t’arrives à rien faire d’autre

Tu porteras le corps entouré de tissu jusqu’à la tombe

Puis tu le regarderas lentement se faire enterrer, tout le monde sera parti à la fin et tu ne feras que te rappeler que ça vie entière a été tourner pour que tu deviennes un grand homme

Tout semble aller pour le mieux, ah si tu savais ce qui allait suivre jamais tu serais rester dans ta campagne

J’ai pas encore écrit la suite parce que je sais que je vais bider, les rares qui liront je vous assure que la suite est totalement “innatendu”