[RISIKEA] Ne travaillez jamais à EMMAÜS

L’auteur

Auteur: lefdpduweb

Topic: [RISIKEA] Ne travaillez jamais à EMMAÜS

Le Risitas

Salut les kheys, avec tous ces risitas j’ai eu envie de vous conter un peu mon expérience dans l’assoc bien connue sous le nom d’EMMAÜS, j’ai du faire face à pas mal de situations assez cocasse donc je partage ça avec vous

Chapite 1 : En perdition

Fraichement sorti d’un BTS Informatique obtenu sans savoir comment tu te retrouves complètement perdu dans le monde abyssale des études supérieures et du travail. L’informatique ça t’a gavé et voilà que ta responsable t’envoie des offres pour des vieux postes de technicien IT
Les 38h/semaine t’ont gavés aussi, t’attends qu’une chose, toucher ton RSA payé gracieusement par tes kheys, profiter de la vie et en mener une de bohème
Problème, t’as déjà passé 6 mois en RSA mode et t’es fait chier comme jaja
Des semaines et des semaines de réfléxions à te demander quoi faire et comment t’occuper mais voilà que pendant une partie de basket, ton pote, tel le messie avec la solution au problème de la vie te dit entre deux paniers: “Tente un service civique mec, tu fais pas beaucoup d’heure et t’es payé un peu moins de 600h, au moins tu feras quelque chose de ta vie”
Être payé autant que le RSA pour bosser
Mais j’ai quand même envoyé des CVs

Le CV, parlons en. Il est assez bien garni, un petit bac +2 pour faire style élève pas mauvais mais pas excellent non plus. Deux ans d’expérience professionnelle en tant qu’IT dans une multi nationale ,
autant vous dire que Jean-Desco encore plus perdu que moi ne faisait pas le poids, appels sur appels , ça ne s’arrêtait plus, t’as l’impression d’être un vrai ministre pendant ces moments là
Un appel va attirer l’attention, celui de la responsable d’EMMAÜS qui va te proposer un entretient, elle est sympathique au téléphone, t’explique rapidement le poste sans rentrer dans les détails mais t’accroches, l’entretient est convenu.

L’entretient en lui même n’était pas intéressant, on est juste revenu sur mon parcours scolaire et elle m’a confié que j’étais le candidat le plus qualifié parmi tous les CVs qu’elle a reçu
Qu’elle serait contente d’avoir dans l’équipe quelqu’un d’aussi qualifié
Qu’elle attendait ma réponse pour commencer l’entretient avec les autres candidats
L’entretient se termine très bien et en partant une grande blonde avec un joli sourire t’interpelle (la responsable avait fait le tour de l’équipe en les présentant très rapidement ) :

– Ca s’est bien passé ?
– Très bien oui
– Et alors tu penses rester chez nous ou t’es pas encore décidé ?
– J’ai encore besoin de temps pour y réfléchir
– D’accord, prends bien ton temps et bon courage !

Cet entretient était pas hyper intéressant mais j’ai eu le droit à un deuxième rendez-vous pour un autre entretient avec la directrice du pôle régional, beaucoup plus malaisant.
La raison est que, il y avait une ambiguté sur le poste en question, moi qui m’attendait à donner des cours d’informatique à des gens en galère, voilà que c’était un poste de vendeur qui était pourvu
Moi qui cherchait juste un poste pour passer le temps, l’annonce de cette terrible nouvelle ne m’a fait ni chaud, ni froid, ça restait peinard et assez léger niveau horaire donc j’étais prêt à faire cette concession mais la responsable qui m’a eut en entretient n’étais pas sûr de ça, d’où le deuxième.
Jour du deuxième entretient, t’es en face de la directrice du pôle régional, très grandes, jolie et métissé, elle faisait bonne impression.

– Tu me suis ? (imaginez une métisse, j’ai pas trouvé)
– Bien sûr
Et là, la boucherie commence


– Tu es courant que le poste finalement est celui de vendeur ?
– Oui j’avais compris
– Tu as déjà fait ça avant ?
– Euh… N..noon ? Ma..mais je p.p.pense aimer, c’est cool la vente haha
– Comment je peux m’assurer que tu vas réellement aimer et pas partir au bout de quelques jours
– Bah euuh, je s..uis ass.assez sûr de moi, puis ça a l’air tranquille comme job
– Tu sais que c’est un poste à responsabilité ? Y a de vrais enjeux dans cette démarche
– Je me doute mais c’est des responsabilité c..cool pas trop responsabilisantes

Ce passage résume bien le malaise de 45 minutes de cet entretient. J’avais l’impression d’être sur un ring de MMA. Je me faisais prendre dans le coin en criant “Arrête stp chef” . A tel point que la directrice a lâché un : “Tu peux te détendre hein, c’est pas un entretient pour te piéger”

En sortant je me fais attraper au vol par la jolie blonde avec qui j’échange quelques banalités, rien d’intéressant mais ma décision est prise si ils me rappellent, j’accepte.
Et devinez qui m’appelle quelques jours plus tard ?
Fin chapitre 1

Je comptais faire un chapitre plus long mais le devoir m’appelle je retourne au charbon (oui j’y travaille encore )
Désolé pour le risikit mais y a tellement de choses à dire que j’ai pas pu faire autrement puis il fallait introduire un peu le tout je pense, j’essaierai de faire la suite le plus rapidement possible. (cet aprem si j’ai pas de monde :oui: ).