La 5)

Voilà, ça devait arriver un jour ou l’autre. La vérité finit toujours par éclater. Cette phrase trouvé sur une publication facebook vaseuse de “Le saviez-vous” était donc parfaitement vrai. Mais dès lors, la vérité crée deux types de personnes : Ceux qui tentent de la renier, et ceux qui l’assument avec une grosse paire de couilles Fini les mesquineries, aujourd’hui, vous basculez dans la seconde catégorie

– J-Jérémy, en fait voilà. C’était il y a plusieurs mois, au moment où j’ai découvert que tu faisais tout pour me pourrir la vie. J’ai demandé à ce type, hyper sympa d’ailleurs, de m’aider… Et voilà

Jérémy prend un air grave. Une main bascule dans ses cheveux mi blonds, à la fois lisse et gras. Il chuchote un “putain” avant de faire un petit hochement de tête assez malsain. Comme si vous veniez de lui décocher une droite. Vous comprenez son sentiment. Après tout, c’est totalement surréaliste d’avoir commanditer une agression

– Putain Célestin… C’est vraiment un truc de fils de pute.

– J-J-J-Je suis content qu-qu-que tu le prennes bien

– Où je le prends bien enculé ?!

– Mais c’était y’a 4 mois hein, on-on-on était pas encore potes E-E-Et t’es mal placé p-pour l’ouvrir, t’as menacé de v–v-v-v-v-v-v-v-v-v-v-v-v-v-v-v-VIOLER Elise

– Oui c’est pas faux… C’est vraiment un coup d’enculé, mais après tout, nous n’étions pas encore “potes”… Même si ça me reste en travers de la gorge J’aimerais te détruire sur place là, mais je l’ai déjà fait plusieurs fois, et ça ne baissera pas ma rage actuellement….

– A-Ahah A-Après tout, on-on est amis hein ah-haha

Bon ça va, vous aviez prévue le scénario dans lequel il vous éclatait 4 bouteilles de whisky sur le tronche, celui où il vous cassait le nez contre le rebord de la table, celui où il vous colle une mandale gigantesque… Mais celui où il reste passif vous surprend

– Et bon, puisqu’on est dans l’instant révélation, j’ai moi aussi quelque chose à te dire en fait… Après tout, on est amis, comme tu le dis si bien ?

– O-O-Oui

– Et bien en fait c’est moi qui ait inciter Noémie à venir te parler

-…

Bordel, c’était pas un préssentiment. C’était vrai bordel ! Deux choses vous font tilt : Premièrement, Jérémy est un immense enculé qui avait prévue plusieurs pièges dès le départ. Et de deux, Noémie vous a finalement menti… Encore une fois. Vous faites confiance trop rapidement. Cette fille était bel et bien trop parfaite pour être vrai… Le théorème de la Pute ( anthropologue grec né au 4ème siècle avant JC à Rhodes ) se vérifie encore une fois : Toutes des salopes Sauf maman bien sûr

Au début, votre ennemi voulait faire en sorte qu’Elise vous repère avec Noémie au cours de votre première soirée. Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévue, et Elise est parti en cours de route. Dès lui, il lui avait envoyé quelques messages pour qu’elle essaie de focaliser votre attention… C’est tellement bâtard putain. Mais ça vous étonne même pas putain, Jérémy est le fils d’un Djinn

– Pas trop dégouté de savoir que ton plan de secours était juste un piège ?

-…. Mais on dirait vraiment qu’elle m’appréciait

– Oh, elle a dû avoir des sentiments au bout d’un moment. Mais c’est une fille tu sais, il y aura un nouveau gars pour la faire vibrer, et tu sombreras dans l’oubli

– M-Mais c’est misogyne..

– Et non il a raison

– C’était y’a 4 mois bien sûr. Il y a donc prescription, car on est amis maintenant. Hein Célestin ?

– Ouais bien s-sûr, des amis B-Bon bah, puisqu’on est dans l’instant révélation, m-moi aussi j’aimerais dire un nouveau truc… O-O-On est amis et y’a prescription maintenant, hein ?

– Dis moi tout, je suis tout ouïe

– En fait j’avais fait un fake compte facebook y’a 4 mois, d’une certaine Manon Voisonnet… Et je t’avais dragué avec un faux compte pour t’amener à un bar, sans rancune ?

– Oh putain fils de…

– Prescription h-h-hein, o-o-on avait d-dit qu-qu’on était p-pas en-encore potes

– C’est vrai Célestin, tu as raison. Après tout c’est du passé, il faut savoir mettre nos rancoeurs de coté… Même si ça me fout le MORT et que j’ai envie de rentrer ton crâne contre une vitre, MAIS c’était avant bien sûr Et pourquoi y’a un enculé qui venu sur moi ? J’ai cru que ça venait de lui au départ, mais c’était trop bien mené pour être vrai. Celui qui a fait ça… Il avait une haine en lui. C’était un monstre. Et tu sais, c’est à cause de ces différents coups de putes que je t’en ai fait bavé

– Quoi ?

– C’était impossible de savoir que c’était toi. Mais le jour où un mec est venu cogné à ma porte en pleine nuit, où une supposée fille s’était foutue de ma gueule, qu’un italien sorti de nulle part était venu se battre sans raison… J’ai su que la vie était une véritable chienne. Et c’était encore plus bon de voir qu’un petit merdeux trimait encore plus que moi. Mon seul bonheur dans la vie, c’était de te voir souffrir Mais c’était avant, nous n’étions pas encore amis, hein ?

-…

– Du coup j’ai une nouvelle révélation à te faire

Bordel, vous stressez à mort. Plus les secondes passent autour de cette table, plus l’atmosphère devient pesante. Etouffante. Chaque syllabe sortit par Jérémy fait une détonation dans votre estomac. Vous ne savez pas ce qu’il peut vous sortir. Son calme est aberrant. A vrai dire, il se retient de faire quoique ce soit. Bizarrement. On dirait que le fait de vous taper dessus ne lui fait ni chaud ni froid. Voudra t-il se venger ? Il parait assez atteint psychologiquement. On dirait que vous avez brisé quelque chose en lui…

– Voilà Eliott, je suis pédé Je veux que tu me suces le chibre. Ici et maintenant

– Je vais t’enculer Célestin Je vais t’enculer, et tu jouiras en moi

– Bordel c’est pas possible

– Du calme, c’était juste un blackout

– J’arrive plus à respirer, mon coeur pète un câble là

– Justement. Il te faut canaliser ce stress. C’est pas bon pour ta santé. N’oublies pas : Jérémy n’est qu’un homme

– Et pourquoi c’est un blackout putain ? C’était censé être mes désirs enfouis

– Désolé, j’ai touché aux mauvais boutons

– Bordel mais qu’est-ce que vous foutez ? Aidez moi plutôt, j’ai l’impression qu’il me sort des saloperies plus grandes à chaque fois putain Je panique, mon coeur bat la chamade, j–j-j-j-j–j-j-j-j-j-j–j-j-j-j-jeeeeeee

– Du calme, on va diminuer le stress et tous les effets néfastes pour te permettre de suivre la conversation

– Merci Bernard, t’es le seul à m’aider ici

– Je t’en prie

– J’AI PAS FAIT EXPRÈS BORDEL

– Bon allez, on reprend juste au moment où il t’a balancé le faux coming-out

– Tu m’entends Célestin ?

– O-Oui… Et j-je… Il faut mettre tout ça au passé. C’est vrai quoi Jérémy, c’est beaucoup trop con de se tirer dans les pattes. Au contraire même, ces saloperies entre nous sont censés nous faire rapprocher. Je t’ai pété le bras avec un l’aide d’un mec, tu m’as forcé à quitté ma copine. J’ai monté un plan de dingue pour que tu te prennes la gueule avec un inconnu dans un bar, et tu t’es monté la tête pour que je tombe sous le charme d’une nana que t’avais commandité… Tu sais quoi ? On est tous les deux des

– Gros enculés C’est ça que j’aime chez toi Célestin, tu essaies toujours de voir le positif chez les connards. Et inversement, tu vois toujours des défauts chez les gens qui t’apprécient réellement, comme Elise La vie ne doit pas être facile toujours. Je me serais déjà suicidé si je doutais de tout à ce point

– ( putain l’enculé tente de vous faire craquer ) M-Moi aussi, ça aurait été terrible si un tchetchène venait me péter le bras chez moi à 3h du mat’ contre 150 malheureux euros

Maintenant c’est clair : C’est officiellement la guerre froide. Officiellement, vous êtes amis depuis quelques temps. Officieusement, vous êtes deux énormes enculés qui se neutralisent mutuellement et parfaitement. Une égalité parfaite. Mais le pire, c’est que vous ressentez le besoin de contre-attaquer. Et le pire, c’est qu’il risque de contre-attaquer lui aussi…

– Bon, Jérémy, j’ai une super idée C’est beaucoup trop con que deux lions s’entre-tuent, t-tu ne trouves pas ?

– Où tu veux en venir ? Je te signale qu’il n’y a qu’un roi dans une jungle, pas deux…

– ( Tain l’enculé ) J’ai un deal : On fait un pacte de non-agression toi et moi

-… Bien sûr, on est amis après tout…

– Non Jérémy, tu me disais la même chose avant également. Et ça ne t’a pas empêché de vouloir me faire des coups de putes… La trêve sera réelle là

– Sinon quoi ?

– Je préviens Dobré. Et pour 700?, il prévoit une petite excursion dans une forêt des Balkans…

– MDR fils de ch… Je suis content qu’on trouve un terrain d’entente

Bordel, c’est officiel : Vous avez ENFIN réussi à prendre un minimum le dessus sur ce type. Il est partagé entre son envie d’être pote avec vous pour le fun ( c’est toujours excitant de côtoyer un déchet qui monte en puissance ), et la peur de se confronter à Dobré une nouvelle fois… Du coup, vous êtes presque “amis par défaut”… La vie a l’air d’être belle… Non ?

1) Dire à Jérémy qu’il ne vienne plus jamais vous parler, et aller ENFIN récupérer Elise-chan

2) Aller voir votre frère chez lui, il est tout seul et doit certainement s’ennuyer devant son écran TV 106 centimètres

3) Appeler Noémie avec rage. Elle vous a menti : Jérémy l’a bien envoyé vous parler. Mais apparemment, vous lui plaisiez réellement ??!

4) Mettre en point un plan avec Jérémy pour mettre en PLS Valère et Amélie. C’est tellement bon d’être du coté des fils de putes