[Risitas] N’ayez jamais un cancer

L’auteur

Auteur: patou_

Topic: [Risitas] N’ayez jamais un cancer

Le Risitas

Partie 1 : Les Hémorroïdes

Tu te lèves de beau matin, un matin d’esclave comme tous les matins finalement

Enfin c’est ce que tu croyais avant de te rappeler que c’est ton jour de repos, tu n’as donc pas à aller payer les RSA des kheys du fofo

Le 18-25 ou tu traines depuis 7 ans alors que toi tu as déjà 25 ans

Tu sens alors q’une petite gène vient te titiller dès le réveil. Bizarre sa semble venir d’en bas mais tu ne sais dire d’où exactement.

L’aine?, ma couille?, ma couille? , l’aine?

Boarf tu te dis que ton calbute devait être mal mis en dormant et tu penses que ça va passer.

Puis finalement c’est juste génant et toi t’es un dur à cuir, après tout t’as fais la WWII sur Call of Duty et éliminé Al Qaida sur Counter Strike avant même de savoir te branler

Par chance t’as un rdv médical ce même jour, car tu as aussi mal au cul depuis des jours

Tu arrives donc dans le cabinet du Gastro Entérologue sur la pointe des pieds.

Il te regarde
“Bonjour monsieur, pour quel motif venez vous donc consulter “

Toi :
“Ben j’ai surtout mal au cul en fait”

Le Gastro :
“Des détails monsieurs s’il vous plait, des détails”

Toi :

Il te demande donc de lui montrer ton cul, tu te mets donc à 4 pattes sur la table d’opération et là sans prévenir il t’introduit un anuscope dans le fion

Lui
“Bon monsieur je crois que vous avez des hémorroides, elles sont à point d’ailleurs”

La tu repenses à ton repas mexicain de la veille combinée à tes 10 heures de raid non stop sur WOW le cul collé à ta chaise

Heureusement en bon professionnel, il se met à l’ouvrage. Toi tu es plutôt soulagé finalement, les hémorroides ne seront plus qu’un lointain souvenir et tu vas pouvoir rentrer chez toi finir tes raids.

Tu te rhabilles mais comme t’es un putain de stressé de la vie tu finis par lui parler qu’une de tes couilles de gène, aussitôt tu regrettes tes paroles

Il n’en fallait pas plus pour te retrouver à nouveau à poil sur la table d’examen, après avoir regardé derrière, il regarde donc devant cette fois

Toi à poil sur la table, vulnérable, tu te fais palper les burnes, t’as juste envie de te barrer, quitte à sauter par la fenêtre

Au final verdict du Gastro :
“Humm, je ne vois rien mais ne prenons pas de risque j’appelle un collègue urologue pour vous examiner, on ne sait jamais”

Il appelle donc son collègue qui rentrait tranquillement de l’hôpital à sa maison et qui fait demi tour pour te recevoir. Tu te met donc en route vers la clinique et toi tout innocent tu imites la sirène des pompiers en ouvrant ta fenêtre sans te douter de ce qui t’attends

Partie 2 : Le jeune chirurgien

Arrivé là bas, l’urologue un jeune chirurgien d’une quarantaine d’année te reçoit. Très sympa, pour lui faire plaisir tu te remet donc à poil et encore une fois on te palpe les roubignolles.

Toi t’espère qu’une chose que cette putain de journée se termine (mais il est à peine midi )

Finalement l’urologue :
“Monsieur je ne vois rien je ne sens rien, votre douleur/gène ne doit pas être grand chose, peut être une petite épidydimite” Je vais vous faire passer une échographie et une prise de sang”.

Pour vous rassurer qu’il disait

Au point ou tu en es, jamais 2 sans 3, tu te décides d’aller voir fissa un radiologue, tu fais donc jouer tes connaissances (après tout t’as la chance d’avoir ton papa comme médecin traitant autant en profiter )

T’arrives donc chez le radiologue qui est un pote de ton père, t’en as marre, tu t’es déjà mis à poil 3 fois, on t’as palpé les couilles 2 fois, l’anus une fois. T’attends qu’une chose rentrer chez toi, geeker sous ta couette et payer les RSA des esclaves

Tu te remet donc à poil, on te met un liquide visqueux sur les couilles et bien froid. Puis le radiologue fait son échographie et livre son verdict :

“Monsieur je crois que vous avez une tumeur” http://www.noelshack.com/2016-38-1474297148-1474091560-picsart-09-17-07-51-53.png

Toi tu réalises pas :
“Une tumeur tu meurs alors dis-tu pour détendre l’atmosphère”

Le radiologue :

Là tu te rappelles que t’as jamais été drôle et que t’as toujours été un puceau associal

Toi tu réalises pas trop, comme t’es puceau tu te dis que c’est pas si grave et que les couilles ca sert à rien de toute façon

C’est mon premier Risitas soyez indulgent les Keys
Suite si vous souhaitez
PS :No Cake