PARTIE 6 :

Et toi, comme un benêt, tu souris, tu te laisses faire.

En fait, tu n’arrêtes pas d’alterner entre « mais quelle pute, je lui parle plus jamais » et « oh mais faut se laisser une chance, on pourrait être amis » alors que ça aurait du être NIET dès le day one

D’autant que cette pute s’est retrouvée un mec à vitesse grand V, qu’elle a largué quasi aussitôt, puis s’est remarquée, puis relargué, etc… la fille parfaite quoi

Mais revenons à Céline.

Un beau jour de juin (deux mois après que Clémence a rompu avec toi), alors que tu t’es levé de très mauvaise humeur à cause de tout ce bordel avec Clémence, tu es convié à fêter le dernier jour du bac pas loin de ton bled

“Mais MacronSensuel, comment ça le dernier jour du bac ? On pensait que tu étais en fac…”

Certes oui jeune khey, mais le pote grâce auquel je connaissais Céline (et aussi Céline elle-même) avaient tous les deux un an de moins que moi, d’où leur volonté de fêter leur dernier jour d’examen ce jour-là

Et toi, étant en vacances (pariels finis depuis mai, rage de la fac ?), tu te décides à les rejoindre

L’ambiance est assez bonne, vous vous installez sur de grandes pelouses publiques près de ton bled, la despé coule à flots, vous êtes assis en tailleur à fumer de la chicha tels de bons petits Jean-Rebellion

Céline est là, jolie, riante, de bonne humeur. Son pote / ton pote, Benjamin, est là aussi

Y’a aussi beaucoup de gens que tu connais pas et qui ont l’air aussi agréable qu’un café brûlant qu’on se renverse sur les cuisses.

Ça dragouille dans tous les sens, assez piteusement d’ailleurs à base de « oh là là je te chatouille, je t’embête, hi hi hi on se bagarre dans l’herbe ha ha ha »

Tu peux pas t’empêcher de trouver ça pathétique, mais tu restes concentré sur ta cible

À un moment une fille du groupe plutôt sympa (appelons-la Claire, je me rappelle réellement plus son prénom IRL) propose de décaler chez elle avec ce qui reste d’alcool et de gens motivés. Ça tombe bien

Elle possède une grande maison avec un jardin, donc en gros même ambiance qu’en début de soirée, mais en plus tamisé / intime, bon plan ça

Vous n’êtes plus qu’un petit groupe, Céline est encore là, les relous sont partis et ton pote Benjamin est complètement bourré au gin fizz

L’ambiance se fait plus calme, moins picole et immaturité, plus « on regarde les étoiles couchés dans l’herbe, on s’aime tous, onche c bo la vi »

Porté par cette ambiance romantique, tu te rapproches de Céline. Et là, mine de rien, elle pose sa tête sur ton bide. Moelleux à souhait et forgé par des heures de descente de Leffe mon pote

Ton cœur commence à s’accélérer, mais tu portes tes balls et tu tentes une approche progressive. Petites caresses dans les cheveux, tu la joues lover qui assure grave

Elle se rapproche de toi
Petit
À
Petit
Et là
ET LÀ
C’EST LE PALOT

Deux mois après Clémence, tu tiens ta revanche putain

Tu en profites pour tâter un peu la marchandise au passage, sans trop en faire, vous êtes en public après tout

La soirée se termine, tu prends son numéro, vous êtes tous les deux en vacances, vous risquez de vous revoir très vite

EPIC FUCKING WIN

Un pote vous ramène en bagnole, toi et quelques autres. Tu ne parviens toujours pas à croire à ce qui s’est passé

Tu ne dors pas de la nuit, tu regardes le jour se lever à ta fenêtre tel un Jean-Victor-Hugo des vallons boisés.

Tu n’es même pas crevé, tu as une longue journée qui t’attend mais cet épisode t’a donné une pêche d’enfer

Quelques jours plus tard, Céline te propose une après midi avec d’autres potes (plus ou moins les mêmes que lors de la soirée précédente)

Et puis, elle rajoute par SMS : « Je pense qu’il faudrait qu’on parle un peu de nous avant de rejoindre les autres »
ET MERDE.