PARTIE 17 :

Mais les contres écrasent évidemment les pours à la manière de Dominique Farrugia s’asseyant sur le biceps malingre d’un khey au RSA

Et pourtant, lors d’une soirée sur les quais de Paris, alors que tout le monde est assez alcoolisé, une amie de Sophie, Clotilde, te dit un truc assez étrange qui t’interpelle beaucoup

Vous parlez de ton manque de confiance en toi (bien normal après les désastres en série que tu t’es mangés) et Clotilde te sort :
-Tu sais CoinToss, faut vraiment que tu aies plus d’estime de toi hein… y’a des gens qui t’aiment !
-Ha ha oui, mais t’en fais pas, je sais que j’ai des amis…
-Non, je veux dire des gens qui veulent ton zizi hein !

Tu es un peu surpris par cet élan de franc-parler, et puis tu te rappelles l’éthanol et les substances hautement Snoop Doggesques absorbées par la petite dame

Tu te contentes d’un « pffff » blasé digne de Zemmour débattant avec Tariq Ramadan sur le jambon frites dans les cantines de Seine-Saint-Denis

Mais la petite souillonne insiste, et elle embraye à la vitesse supérieure : elle te fait une drôle de menace.

« Tu veux que je te cite des noms ? »

Wow. C’est quoi ce plan ? Du bluff ? Un délire ? Un prank ? By prouting ?

Tu réponds sobrement « non » . Tu te dis que si t’avais opté pour « oui balance des noms », elle aurait pas su quoi dire et ça vous aurait mis tous les deux en PLS finalement

Toi, parce que ça t’aurait remis le nez dans le désert sentimental que tu traverses depuis 24 ans, plus aride qu’une visite de Jospin chez son proctologue, et ponctuée de quelques oasis humiliantes (que nous avons déjà passées en revue )

Elle, parce que ça aurait définitivement fermé l’usine marémotrice à merde que constitue la bouche de cette fille

Équilibre de la terreur, donc

Et pourtant… cet épisode ne t’a pas laissé indifférent, et tu commences à te dire qu’il y a peut être sérieusement anguille sous roche (nulle métaphore phallique n’est à chercher ici, encore que )

Quelques jours plus tard, nous sommes le 17 mai 2016. Encore une fois, date très, mais alors très marquante

Tu te lèves, il fait beau c’est encore les vacances

Tu vas voir une amie pour ta future reconversion professionnelle, tu te ballades dans Paris, tes moélcules de pucellerie ne te piquent pas et sont devenues parfaitement indolores avec le temps

Ta vie est équilibrée tel Laurence Boccolini faisant un backflip, Victoire commence à s’effacer de ton souvenir

Et puis là, commence à s’organiser une soirée chez Sophie (qui paye beaucoup son nouvel appartement). Enfin disons qu’il y a hésitation entre ça et un bar pour une obscure soirée BDE

Ton compte en banque étant aussi fourni qu’un kickstarter lancé par François Fillon, tu optes pour la soirée chez Sophie. Mais tu te rends vite compte avec désarroi que presque personne parmi les membres de la TDCB n’est disponible ce soir-là

Ton esprit full pulco se dit « Non mais tu vas quand même pas passer une soirée en tête-à-tête avec Sophie, et chez elle en plus ? »

Ta gorge se serre, tout pareil pour tes couilles qui se transforment en raisins secs. En pleine panique, tu arrives à débaucher un type de la TDCB (Ludovic) pour passer la soirée. Quel con nom de dieu