PARTIE 14

Sur le coup vous osez pas avouer à tout le monde que vous êtes ensemble

Mais le reste de la soirée compense largement ça : après être rentrés, vous vous posez sur le même banc que la dernière fois, et c’est reparti pour un petit cours de langue

Tu commences à prendre en courage et tu tâtes un peu la marchandise mammaire à travers les vêtements : petit, mais sympa

S’ensuivra une relation de quatre mois quand je ne vais pas détailler jour après jour, seulement vous raconter l’évolution et les grands épisodes

Les quelques premières semaines sont assez chouettes, vous vous voyez chez toi dans ton grand appart, vous matez des films en amoureux, vous vous chauffez pas mal mais sans aller jusqu’à la baise.

Hé oui les kheys, spoiler alert : tu ne baiseras pas Victoire. Vous allez vite comprendre pourquoi dans les lignes qui suivent

Pour commencer, vous avez une assez grande différence d’âge : toi 23, elle 18 pas loin de 19

Et puis, au fil des semaines, tu te rends vite compte qu’elle est SUPER MÉGA CATHO. Mais genre, le boss final des intégristes quoi, l’enfant illégitime qu’auraient eu Frigide Barjot et Christine Boutin dans de saphiques étreintes.

Et ça pose pas mal de problèmes : déjà, cette conne n’est JAMAIS dispo pour te voir passé le mois de relation. Une messe par-ci, un camp scout par-là, et j’en passe et des meilleures

Toi, athée et metalhead dans l’âme, tu trouves ça ridicule et con, mais en bon white knight que tu es, tu lui proposes même de l’accompagner histoire de voir ce qui lui plaît tant là-dedans

Tu te dis qu’en faisant ça, elle verra ton implication et te laissera peut-être tremper la sainte-gaufrette dans son bénitier tout humide

Mais hélas, non. Tu la ramènes plusieurs fois chez toi (parfois avec ton colloc’ dans l’appart, opération ninja obligatoire) et vous faites des préliminaires assez chauds, mais ça n’ira jamais plus loin

Elle qui n’a jamais embrassé personne, ça doit lui faire tout drôle la gueuze

Au bout de 2 mois et demi, elle part en vacances au ski

Mais attention, hein ! Un camp de ski CATHOLIQUE évidemment. Parce que même en haut des pistes, il faut continuer à célébrer son ami imaginaire favori

C’est débile, certes, mais on se sent PIEU

Toi, bien sûr, tu prends de ses nouvelles régulièrement, tu es aux petits soins, comme pendant toute la relation en fait

Et là, sans pression elle te lâche par SMS : « Ça va, tout se passe bien. Je réfléchis pas mal mais bon… »

Toi, t’étais en train de bosser sur un gros projet pour ton école quand tu reçois ça. La panique te saisit, tel le macareu attrapant de la poiscaille

Tu rentres en panique chez toi, t’es pas bien

Finalement tu prends rendez-vous avec elle pour parler

Trois jours après, ça y est, vous êtes posés dans un parc.

FOKONPARL, round 1