Il est maintenant 21h30, tu sors du métro et commences à marcher au beau milieu d’un faubourg résidentiel désert. Tu as réussi à trouver un distributeur sur ton chemin, et, par miracle, le métro n’était pas en panne. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474550815-1474299886-picsart-09-20-05-35-43.png

Putain, toi qui habite en centre ville, tu n’imaginais pas qu’il soit possible de marcher autant sans croiser personne en pleine ville à une heure encore hâtive. Les seuls mecs que tu vois, c’est des vieux arabes qui attendent dans leur voiture arrêtée. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/15/1491779508-1482262712-1128985.jpg
Autant dire que c’est carrément pas rassurant. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1484789288-0243.jpg

Tu commences à te dire que ça sent pas bon, et que tous ces types sont en train de t’observer pendant que tu fonces tout droit dans un traquenard. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/19/1494248316-1484500158-risizoom1.jpg
Pourtant, elle vient de t’envoyer un message “t en route ? je tatan”, ça rassure pendant la marche. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/52/1482927737-fhgjfg.jpg
Plus tu marches, plus tu t’enfonces dans le désert urbain, tu traverses un pont et une voie ferrée, chaque angle de mur te paraît être le lieu de ton détroussage. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/19/1494277380-creepysueur.png
Bref, tu finis par arriver en bas de chez elle, une petite place déserte. En bas du numéro, un interphone pour, bien sûr, un grand immeuble. T’envoies un message … pas de réponse. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484086807-risi1.png

Tout à coup une voiture vient s’arrêter derrière toi, en plein milieu de la route, à ta hauteur. T’imagines déjà le pire : les flics qui t’arrêtent, un fourgon de weshs prêts à te casser la gueule http://image.noelshack.com/fichiers/2017/07/1487281645-aestheticrobot-pour-lepatriarche-karim-03.png
Ton escort t’envoie “atan”, tu essaies de l’appeler, ça ne répond pas. Pendant ce temps, la voiture reste là, pendant que tu fais frénétiquement semblant de ne rien faire. Tu te sens observé. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/30/1469489287-issouu.png

Une minute passe, puis tu te décides à aller voir la voiture. La vitre s’ouvre : un couple de vieux noirs est assis à l’avant, un gosse derrière. Ca fait deux minutes qu’ils essaient de lire le numéro de téléphone sur la plaque du cabinet dentaire qui est derrière toi, mais tu étais resté planté devant. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1485093434-16114663-633103573540508-45354302094822219287713-n.jpg

La pression retombe d’un coup, tu discutes même deux minutes avec eux en rigolant, puis ils s’en vont. http://image.noelshack.com/fichiers/2015/49/1448914032-elrisitasgif.gif
Ton escort ne dit toujours rien. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495404715-michaelkyle.jpg

Enfin, au bout de 2 minutes, ton téléphone sonne. Une voix féminine est à l’appareil, elle te donne le numéro d’appart, qui n’apparaît pas sur l’interphone. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/19/1494275532-jesustascreepy.png

Tu entames une difficile explication, quand 3 racailles apparaîssent dans le hall d’entrée de l’immeuble, toi en train de trifouiller l’interphone.
Intérieurement, c’est la fin, tu penses déjà à ta déposition de demain au commissariat, tes parents dans l’incompréhension, difficile de justifier de s’être fait détrousser en plein milieu de nulle part. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/19/1494537102-risitas-monstre-askp.png

Pendant que les weshs sortent, tu restes devant ton interphone, quand le dernier te tient la porte et te lance “azi, tu rentres ou bien?”. Incapable de réfléchir, tu marches mécaniquement à l’intérieur. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/18/1494172243-risitas-peur-ingenieurjvc.png

Mais, au bout du compte, ils s’éloignent, et tu te retrouves devant la fameuse porte. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/50/1481775320-1474488438-img50.png

petit interlude, j’écris la sweet, ça prend du temps parce que j’aime bien les détails