[RISITAS] J’ai vécu la PIRE honte de ma vie hier

L’auteur

Auteur: CorailLubrique

Topic: [RISITAS] J’ai vécu la PIRE honte de ma vie hier

Le Risitas

Putain les kheys, sans déconner. La pire honte de ma vie, j’en suis encore malade. http://image.noelshack.com/fichiers/2018/10/1/1520256134-risitasue2.png

Je suis invité pour une soirée de nouvel an pas loin de Lyon (pas de forêt pour moi cette année bordel http://image.noelshack.com/fichiers/2017/35/3/1504127862-cadre.png ). Faut se situer le contexte : 15h30, je devais rejoindre une pote chez elle pour les préparatifs de la soirée et je me pelais les couilles. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474755095-risitas719.png

Je viens du centre-ville et, avec les transports, j’avais une bonne demi-heure d’avance. La meuf que je devais retrouver était encore chez sa famille avait pas prévu que j’arrive si tôt, bref, je me trouve à poireauter comme un gros connard au pas de sa résidence avec une bouteille de Schweppes et un paquet de Monster Munch au ketchup de gros puceau. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/08/1487984920-1487984600-1472470603-risitas11.png

Mais là, les gars, j’ai été pris d’une PUTAIN de chiasse. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/51/1482529611-jesusmaintremblantecache.png

Je vous promets, c’était la guérilla dans mes boyaux, j’avais l’impression que mes tripes se battaient pour leur indépendance et voulaient se tirer par mon trou de balle. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/30/4/1501186458-risitalarmebestreup.gif

Je me suis d’abord dit que j’allais attendre l’arrivée de ma pote (que j’espérais secrètement serrer) mais BRIDEL d’une part j’avais pas l’intention de souiller le trône de la princesse que j’espérais chevaucher le soir même, d’autre part j’étais pas sûr que mes sphincters arrivent à retenir jusque là. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/51/1482439995-filloncolererisitassticker.png

Dans les premières minutes, je me suis assis, légèrement recroquevillé, pour coincer la merde dans un recoin de mes intestins mais très vite je me suis rendu compte que tout était vain et que Satan lui-même tenait à gâcher ma soirée avec une éruption qui saloperait autant mon froc que mes chances de baiser. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/30/4/1501186885-risitasueurbestreup.png

J’ai pris, à ce moment là, ce que j’affirme être la PIRE décision de ma vie. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/47/1480115747-risirage.png

Rapidement, j’ai réalisé qu’il fallait que ça sorte avant que mon hôte arrive, sous peine d’un accident diplomatique de type bombe biologique. J’ai avancé en dandinant du cul pour assurer l’imperméabilité de mon ampoule rectale le long de cette rue :
http://www.noelshack.com/2019-01-2-1546351209-49764940-322008498411425-4351244772170530816-n.jpg

(C’est la photo que ma pote a envoyé pour que je reconnaisse l’allée, j’ai pas spontanément envie de prendre des tofs des ruelles dans lesquelles je veux chier)

Pas d’arbre, pas de buisson, mais relativement peu de trafic sur la route d’à côté. Aussi pressé que le tsunami contre la digue de mon fion, je me suis éloigné, dans l’angle mort des immeubles, pour faire mon affaire. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/19/1494539179-risotas-sourire-cache.png

C’était monstrueux. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486688295-alerte.png
Volcanique, tiède, acide comme jamais, les insectes dans l’herbe ont dû prendre ça pour une punition divine d’ordre CATACLYSMIQUE . http://image.noelshack.com/fichiers/2017/15/1492363773-prato.png
Je me suis dépêché de me torcher (le ciel soit loué, on était en hiver et j’avais les poches pleines de mouchoirs) et d’emballer soigneusement les kleenex souillés. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/50/1481995863-eboueurrisitas.png

J’avais acheté des sandwich triangles XXL de ce genre : http://www.noelshack.com/2019-01-2-1546351321-triangle-xxl-poulet-roti-mayonnaise-465.png que je me suis grouillé (après avoir dûment rincé mes mains avec un peu de Schweppes) de manger pour y glisser les mouchoirs dégueulasses dans l’espoir de trouver une poubelle pas trop loin. Pour cacher mon méfait, je me suis dépêché de trouver un gros caillou près d’une clôture pour le laisser tomber sur ma merde dans l’espoir de le camoufler et d’oublier que je m’étais soulagé comme un clébard à côté d’un caniveau. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/18/1493999094-bloggif-590bfac253aec.png

Mauvaise idée, encore, putain, ça a fait un sale bruit visqueux et je me suis retrouvé avec quelques gouttes sur mes baskets. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486564392-bloggif-589b29a816cac.png

SAUF QUE.

En revenant vers la résidence, je me suis dit qu’y avait sûrement des gamins qui jouaient dans cette rue, c’était pas loin d’un petit square et tout. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/04/1485651216-2899.png
J’ai eu une image atroce en tête : et si un môme qui voulait jouer au foot prenait le caillou que l’ai utilisé pour écraser ma merde pour s’en faire un poteau de cage ? S’il mettait les doigts dans ma merde ? http://image.noelshack.com/fichiers/2017/05/1485933616-1474723937-tv9.png

Bouffé par les remords, toujours avec mon Schweppes et mon paquet de Daunat contaminé, je suis revenu auprès du caillou, que j’ai attrapé pour l’essuyer en le frottant dans l’herbe. C’était terrible, j’avais infiniment peur de ne PAS avoir été suffisamment dans l’angle mort des immeubles et que quelqu’un me voie. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/52/1483289569-op.png

Et là, bordel. J’entends. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/49/1481201791-yaahshs.png

« Vous faites QUOI, là ? »

Je me suis raidi. Pétrifié. Fossilisé sur place, PUTAIN. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/13/1490644048-kfhy.png

Comme si on m’avait plongé dans de l’eau glacée, j’ai eu l’impression, sincèrement, que ma bite s’était retournée comme un gant pour se cacher entre ma prostate et ma vessie. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495486604-1466366197-risitas10.png

C’était une daronne d’une quarantaine d’année qui me fixait de loin, avec ce qui semblait être son gamin un peu en retrait. Je sais pas si elle est arrivée de la rue voisine ou si elle sortait de son immeuble, mais elle était bien là http://image.noelshack.com/fichiers/2018/11/7/1521370969-autistefemme.png

J’allais pas lui dire : « Madame, je limite actuellement les dégâts provoqués par la vouivre cracheuse de merde qui me sert de côlon. » http://image.noelshack.com/fichiers/2018/10/1/1520260980-risitas94.png

Alors j’ai rien dit, juste baissé les yeux. Et là elle a insisté :

« Qu’est-ce que vous avez, dans votre boîte là ? » http://image.noelshack.com/fichiers/2018/11/7/1521370969-autistefemme.png

Ma boîte ? Mais BORDEL ELLE PARLAIT BIEN DE MON PUTAIN DE TRIANGLE DE PLASTIQUE dans lequel j’avais rangé le fruit de mon torchage. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/43/1477488363-1469885503-1469564071-qide143.png

« Vous attendez vos copains pour la drogue , hein ? » http://image.noelshack.com/fichiers/2018/11/7/1521370969-autistefemme.png

La drogue. La drogue. Elle pensait réellement que j’avais du shit bien emballé dans mon paquet de sandwich. La pression était trop intense, j’ai simplement bégayé:

« N-Non… pas-pas du tout… c’est pas ça vraiment… j… je voulais pas… » http://image.noelshack.com/fichiers/2017/05/1486213249-sans-titre-21.png

De quoi encore plus passer pour un camé, quoi.

« Dégagez ou j’appelle quelqu’un. » http://image.noelshack.com/fichiers/2018/11/7/1521370969-autistefemme.png

J’avais tout sauf envie que des flics ou des voisins foutent le nez dans ce bordel. Elle a parlé de faire un rapport à la mairie ou je sais pas quoi, comme quoi c’était pas la première fois et que c’était vraiment n’importe quoi. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1484935059-1482278549.png

Pour éviter les emmerdes, j’ai simplement marché en direction de la résidence de ma pote, puis trottiné, puis, sentant le poids du regard de la daronne, je me suis mis à courir avec mon Schweppes, mes déchets biologiques et mes Monster Munch. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/47/1480019816-1466366275-risitas72.png

Le problème, c’est qu’en me retournant au coin de la rue, j’ai vu que la femme bougeait pas, qu’elle restait au niveau de ce qui semblait être son immeuble, la résidence voisine de ma pote. Pote qui a choisi ce moment EXACT pour arriver en voiture. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/13/1490823233-img-0021.jpg

Quand elle s’est approchée de moi pour me saluer, par peur que l’odeur nauséabonde que je me tapais n’arrive jusqu’à ses narines, je me suis rapidement excusé en prétextant que j’avais reçu un appel urgent de mes parents et que je devais rentrer. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/04/1485514661-valls.png

Je lui ai laissé les Monster Munch et le Schweppes avant de dégager le plus rapidement possible, espérant que la daronne me fasse pas plus chier. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/18/1493854779-vhgviyuv.jpg

Au moment de jeter mes paquets de Daunat dans une poubelle dans l’avenue d’à côté… j’ai réalisé qu’y avait un peu de chiasse sur les bords extérieurs. http://image.noelshack.com/fichiers/2018/47/4/1542875571-image.png

D’après vous, les kheys, combien de chance qu’y en ait eu aussi sur le paquet de Monster Munch ou le Schweppes ? Combien de chances d’enfourcher ma pote ce nouvel an passé seul m’a laissées ? Combien de chances que ma vie sociale soit ANNIHILEE ? http://image.noelshack.com/fichiers/2017/39/3/1506463227-risitaspeur.png