[RISITAS] From Celestin To Roi

L’auteur

Auteur: SaucentDeter

Topic: [RISITAS] From Celestin To Roi

Le Risitas

———————-
Circa l’an mil, dans une contrée aujourd’hui oubliée ressemblant à s’y méprendre à toutes les contrées alentours. Vous êtes Célestin, un paysan parmi tant d’autres, n’ayant connu qu’une vie de travail physique assez dure et frustre, mais devenue habituelle, dans laquelle vous participez à tous les travaux communautaires du village depuis que vous êtes en âge de le faire.

Vous vivez avec vos parents dans un petit hameau de 250 âmes entouré de champs et d’une sombre forêt au nord, dont on raconte qu’elle prend les égarés qui s’y aventurent. Autant dire que vous ne vous en êtes jamais approché.
La ville voisine, est à une journée et demi de voyage en cheval, ou trois gros jours de marche. Vous ne vous y êtes rendus qu’une fois pour un marché au bétail quand vous étiez petit, mais un seul chemin y mène, serpentant le long de la forêt vers le nord.
——————————

Comme chaque matin, vous revassez sur votre couche en paille, tiré du sommeil par ce fils de courtisane de coq ultra deter http://image.noelshack.com/fichiers/2016/51/1482238188-poulet-poule-coq-kfc.jpg

Encore devoir aller faucher dans le petit champ, battre les blés avec votre petit fléau, petit gruau collant du midi, petites heures de travail à ranger les grains et ballotter la paille avant d’aller s’affaler autour du feu quand le soleil tombe et manger le petit repas suivant les battages, qui sont il faut bien l’avouer, meilleurs et plus copieux que d’habitude…et même chose demain http://image.noelshack.com/fichiers/2017/17/1493498936-photofunky-1.gif

Si seulement vous pouviez vous rendre à la ville, vous pourriez trouver un travail plus intéressant, palefrenier puis ensuite écuyer pour un chevalier qui passe, et enfin devenir chevalier aussi. Vous êtes quand même un solide bg timide, aucune raison que ça ne passe pas. Sans rigoler. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/47/1479943127-1476882652-1475858593-1474490292-risitas493.png

“Celestin, eut’fout quoi l’blé va pô s’bôttre seul http://image.noelshack.com/fichiers/2018/23/1/1528105398-mama-trump.png
– J’arrive maman je m’habille http://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466366261-risitas51.png
– l’père il est djô au travail va vite ou tu vas tfaire crier !” http://image.noelshack.com/fichiers/2018/23/1/1528105398-mama-trump.png

Vous passez vos braies et votre tunique, puis allez dans la pièce principale où votre mère s’occupe du feu et prépare déjà le gruau du midi. Vous prenez le morceau de pain qu’elle vous tend avant de courir vers le champ de blé. La journée s’annonce assez chaude, comme toutes les précédentes, cette saison estivale étant particulièrement ensoleillée

“Eh l’fils Jean, cours r’joindre ton père au fond du champ vous battez les blés c’matin http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474552335-1474295636-1472310133-picsart-08-27-04-31-36.png
– C’est Celestin, tonton Jacquemin http://image.noelshack.com/fichiers/2017/14/1491249193-risitasg16462.png
– Bah non t’père c’est Jean c’pour ça qu’t’es l’fils Jean. L’est ahuri c’gômin” dit-il aux autres hommes alentours qui acquiescent de concert. http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474552335-1474295636-1472310133-picsart-08-27-04-31-36.png

Vous ne prenez pas la peine de répondre, vous rejoignez votre père déjà occupé à battre les blés. Vous prenez un fléau puis commencez à faire de même, au milieu d’autres jeunes épaulés par des hommes. Vous passez de tas en tas pendant que les filles et femmes aident à ramasser le blé séparé des tiges sous la direction ferme et sévère de la Mère Guéault, doyenne des femmes, que vous entendez vociférer à intervalles réguliers http://image.noelshack.com/fichiers/2016/40/1475947460-picsart-10-08-07-16-05.jpg

La matinée se passe ainsi, puis lorsque le soleil est à son plus haut dans le ciel, trois femmes apportent alors des bols de gruau pour tout le monde tandis que vous allez tous vous mettre à l’abri sous les toits d’une réserve à foin
“Euh l’Jeannot, ton fiston y fait d’bon boulôt lô, l’a d’lénergie en trop, il est toujours puceau ou quoi ? http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474552335-1474295636-1472310133-picsart-08-27-04-31-36.png
– M’dis pô ça, ça s’rait la honte lô, t’as quoi gômin, 14 ans lô ? http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474666731-amishissoud.png
– 15 p’pa http://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1483996277-154457.jpg
– ça s’rait ‘core pire, t’es pu puceau rassure moi http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474666731-amishissoud.png
– euh j-j-j-j bah euh c’est que” http://image.noelshack.com/fichiers/2018/16/7/1524404900-dqsdsq.png vous commencez à transpirer, et pas qu’à cause de la température qui grimpe. La question vous a pris par surprise et les visages interrogateurs se tournent vers vous.
“On vous a djô dit pôs d’vant les GÔMINS LÔ avec vos histoires !!!!” http://image.noelshack.com/fichiers/2016/40/1475947460-picsart-10-08-07-16-05.jpg
Sauvé par la vieille Guéault, qui fusille du regard chaque homme présent. L’assemblée reprend son repas qui se finira sans encombre pour vous, pendant que vous pensez avec regret à la dernière Fête des Feux où vous auriez pu vous dépuceler avec une fille du village mais elle était un peu vieille du haut de ses 13 ans, et plus vraiment pure de ce que vous aviez pu entendre dire… http://image.noelshack.com/fichiers/2018/20/1/1526252858-picsart-05-14-01-06-34.jpg

Le groupe se remet bientôt en marche pour retourner au travail, une partie des hommes continue le battage pendant que le groupe de Guéault profite du léger vent qui s’est levé pour vanner les blés. Vous vous tenez à l’écart de votre père, dès fois qu’il lui vienne en tête de mener son enquête, tout en repensant à votre vie de chevalier dès que vous pourrez partir de chez vous. Plus vous y pensez, plus un plan se dessine dans votre tête.
Depuis des mois que vous le peaufinez, vous avez pensé à TOUT, RIEN ne peut ECHOUER, pas vrai ? :)

Vous allez profiter de la fin des moissons pour rejoindre la ville. Tous les ans le même marchand passe à la fin de l’été pour négocier des quintaux de grains aux villages alentours et repart vers la ville vendre sur les marchés aux céréales. Cette fois-ci vous comptez aller avec lui à la place d’un des enfants du village en prétextant voir des éleveurs de bétail et leur parler car vous avez dit à votre père que vous préfèreriez donner un nouveau souffle aux troupeaux du village, ces derniers étant mal en point depuis la mort du villageois qui s’occupait de cette tâche, emporté par le corona la maladie :)

Au départ peu enclin à vous voir abandonner les champs, il s’est vite rangé à l’idée faute de candidats….faut dire que passer ses journées plus ou moins seul avec des animaux, c’est étrange et inhabituel, et l’odeur s’infiltre partout. Mais la solitude ne vous a jamais dérangé, et vous pensez que c’est plutôt votre fumet corporel qui risque de déranger les animaux. En plus, sur un malentendu, y’aura bien une chèvre MILF 8/10 qui dira rien si vous lui faites des carabistouilles… http://image.noelshack.com/fichiers/2018/12/3/1521645688-gaphy.gif

“L’est temps d’rentrer lô l’fils Jean va ranger les fléaux” http://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474552335-1474295636-1472310133-picsart-08-27-04-31-36.png
Votre oncle vous tire de vos pensées.
Le jour à baissé, il est temps de ranger et de se réunir pour le repas traditionnel post moisson. C’était le dernier champ, demain sera réservé au vannage mais c’est surtout les femmes qui s’en occuperont.

Vous avez quelques jours moins durs physiquement où l’ensemble du village répare les cahutes et bâtisses qui en ont besoin sous la direction du mec manuel du village : Aldéric, 30 ans, solide 8/10 ultra musclé et nerveux, forgeron et charpentier, et toi ? :)http://image.noelshack.com/fichiers/2017/11/1489958995-arno-montebourg-thor.png

Puis enfin le marchand arrive et vous vous envolez (enfin en charrette, du calme) vers la ville et votre avenir radieux de chevalier