Mamie… il est trop confortable ce lit aussi on dort trop bien dedans http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

Allez viens prendre ton petit déjeuner j’ai tout préparé http://image.noelshack.com/fichiers/2016/42/1476961802-issou-mamie2.png

Après un petit déjeuner frugal, Célestin s’eclipsa et rejoingnit le grenier
Le grenier était remplis de cartons, de meubles, de tableaux, recouverts d’une épaisse couche de poussière. Célestin réussit à se frayer un passage

Alors la poutre, la poutre… c’est celle là, tout au fond du grenier maintenant… http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

Il se souvenait de la lettre de papy. Il trouverait au bout de la poutre une pierre branlante. Il se mit à tirer sur les pierres une par une, en espérant que le mur ne lui tomberait pas dessus s’il en retirait une

Finalement, une pierre bougea quand Célestin tira dessus

C’est le moment fatidique… stp papy ne me déçois pas http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

Il tira, la pierre vint. Derrière… un espace, rempli de poussière…

Oh non… c’est quoi cette blague http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

Il mit la main dans le trou. Puis il senti quelque chose. Il l’attrapa, et trouva une petite boîte en fer

Il était sur le point de l’ouvrir

Célestin ? Tu es là ? http://image.noelshack.com/fichiers/2016/42/1476961802-issou-mamie2.png

C’était sa grand mère, il avait eut peur

Mamie je suis dans le grenier, je fouillais un petit peu http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

Ah d’accord, la femme de ménage m’emmène faire quelques courses, tu n’as besoin de rien ? http://image.noelshack.com/fichiers/2016/42/1476961802-issou-mamie2.png

Non merci mamie http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

D’accord, je rentre d’ici une bonne heure, à tout à l’heure mon grand http://image.noelshack.com/fichiers/2016/42/1476961802-issou-mamie2.png

A tout à l’heure mamie http://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/6/1532128784-risitas33.png

Il attendit quelque minutes le temps qu’elle parte, puis il redescendit dans sa chambre avec la boîte en fer

Il l’ouvrit.

Il trouva à l’intérieur une vieille photo. Sur la photo, Son grand père, Augustin, et lui. L’émotion le submergea, et des larmes lui montaient aux yeux

La photo avait été prise loin dans la propriété de ses grands parents, tout au fond du parc, au milieu des ruines d’une petite chapelle

Célestin se souvenait très bien de l’après midi où cette photo avait été prise. Il passa de longue minute à la regarder, il se sentait bien.

Mais la boîte n’était pas vide, dedans, il y avait une autre enveloppe

Cette fois, elle était adressée à lui et à Augustin

Il l’ouvrit

_________________________________________________________________________________

Crozon, le 19 Juillet 2004

Mes chers petits fils,

Si vous lisez ceci, c’est que vous avez bien reçu mon premier courrier. Vous vous demandez sûrement à quoi tout cela peut bien rhymer, et vous avez raison.

A vrai dire, je ne sais pas comment vous dire ce que je veux vous dire. Par où commencer ?

Je vais quand même essayer. Je dois d’abord vous parler de notre famille, la famille Chancla, ou plutôt De Chancla.

Vous le savez, nos ancêtres étaient nobles. Depuis le 10ème siècle, la famille De Chancla est installée à Crozon, et mes ancêtres, vos ancêtres, ont vécu sur ces terres depuis lors.

C’est pour cela que je ne voulais pas que votre mère parte s’installer si loin… La tradition, c’est important. Mais si vous me lisez, vous êtes à Crozon, et vous êtes les héritiers de notre histoire familiale.

Maintenant que je ne suis plus là, Célestin, tu es mon successeur, même si tu n’es que mon petit fils et pas mon fils. Je suis sûr que Augustin le comprendra, et qu’il n’éprouvera aucune jalousie, vous êtes frères après tout.

Mais cet héritage, c’est bien plus qu’un nom, et qu’une histoire. Notre famille porte un secret, un fardeau, très lourd. Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment, c’est trop risqué.

La photo dans la boîte. Tu iras à l’endroit où elle a été prise, à 12 heures, très précisément. J’ose espérer que l’ancien mur tiendra toujours d’ici là, et que le soleil se montrera.

Augustin viendra avec toi, vous ne serez pa trop de deux.

Encore une fois, je ne peux pas vous en dire plus, je ne dois prendre aucun risque. Quand vous verrez, vous comprendrez.

Je compte sur vous. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/20/1495181295-risitasvieux2.png

Marcelin De Chancla.

______________________________________________________________________________

Cette fois, le ton était bien plus solennel. A quoi faisait-il allusion ?
Que voulait il dire ? Pourquoi 12 heures ? Le soleil ? Le mur ?
Célestin était troublé, dans quoi était-il en train de s’embarquer…